Comment présenter son CV

Maintenant que vous avez suivi les conseils d’Aude pour la rédaction de votre CV et d’Isabelle pour le choix de votre photo, voici quelques recommandations sur sa présentation.

Votre CV se doit d’être une mise en bouche… un apéritif qui nous donne envie de creuser certaines de vos expériences et donc, de saisir notre téléphone pour vous appeler et en apprendre plus ; la forme a, tout comme en cuisine, son rôle à jouer et est un indicateur clé de votre sens du détail, de l’esthétique et de la synthèse. Autant de qualités essentielles surtout si vous cherchez un poste d’assistant(e) de direction ? ? ? ?

Quelle police ?

Pas d’hypnose avec des arabesques romantiques : Un classique Arial, Calibri, Helvetica ou Verdana fera l’affaire. Quant à la taille, épargnez les yeux des recruteurs : Mieux vaut alléger le contenu que réduire réduire réduire la  police…  Et si vous n’arrivez pas à faire tenir votre CV sur une seule page, rendez-vous au point 3 !

Quelle couleur ?

A moins de postuler à un poste de graphiste ou designer, privilégiez la sobriété. Une combinaison de deux couleurs maximum, du bleu pour les titres, du noir pour le contenu, animera votre CV sans le surcharger. Evitez également de charger votre CV avec  de multiples  logos ou images qui apportent un sentiment de fouillis et empêcheront le recruteur de se focaliser sur l’essentiel.

Combien de pages : une, deux, ou plus… ?

… telle est la question ! Si vous avez moins de 10 ans d’expérience professionnelle, le recruteur aura du mal à vous pardonner un CV sur deux pages : Montrez votre esprit de synthèse dès la conception de votre CV en n’indiquant que l’essentiel et laissez-en un peu pour l’entretien.

A partir de 15/20 ans d’expérience, à moins d’avoir un parcours remarquablement stable, le CV sur deux pages est toléré, voire recommandé, pour en favoriser la lisibilité. Nous aimons voir votre « croissance » au fil des années, mais gardez en tête que ce qui intéressera particulièrement votre lecteur est votre dernier poste, bien plus que le stage que vous avez fait il y a vingt ans. N’hésitez pas à présenter vos expériences les plus anciennes sur une seule ligne et à regrouper les expériences similaires en début de parcours par secteur, ou type de poste.

Il est important que votre CV ne ressemble pas à une frise chronologique de la période révolutionnaire : rassembler vos missions d’intérim par périodes ou thèmes plutôt que de lister 15 missions de 10 jours les unes derrières les autres. La mention du mois et de l’année suffisent, ou celle-ci seule pour les longues missions en précisant leur durée ; nul besoin de décompter les jours.

En revanche, votre CV ne doit jamais compter plus de deux pages, vous aurez perdu votre interlocuteur avant l’ouverture de la troisième page : Choisissez ce qu’il convient d’élaguer vous-même plutôt que de laisser ce choix au recruteur, qui aura tôt fait de cliquer sur la croix en haut à droite…

Quel format adopter ?

Il est préférable de rédiger son CV au format Word, avant de le convertir en PDF pour pouvoir le diffuser. En effet, un CV Word pourra connaître des difficultés à l’ouverture (erreur de format, impossibilité d’ouverture, décalage de lignes, etc.) alors qu’un PDF ne bougera pas.

Le choix du modèle du CV est également important. Mieux vaut partir sur un modèle simple avec une mise en page aérée et facile à modifier, plutôt que graphique ou design qui vous donnera du fil à retordre à la moindre modification ! Gardez en tête que la forme ne doit pas nuire à la lisibilité. Mais si vous avez des talents de graphiste, c’est aussi le moment de nous en faire profiter : l’originalité oui, mais pas au détriment de la clarté.

Dernier conseil et pas des moindres : avant d’envoyer votre CV, comme votre lettre de motivation,  relisez-le mot à mot, avec une attention particulière prêtée aux espaces, à la ponctuation, aux accords et aux familiarités ; puis, FAITES-LE RELIRE par un proche (intransigeant avec l’orthographe et l’usage de la langue française !).

Les fautes d’orthographe sont aussi douloureuses aux yeux qu’une police toute petite et sont une bien mauvaise introduction…

Pour résumer, quel que soit le format choisi, votre CV doit faciliter la lecture et être une garantie de votre attention au détail. Cela passe par une présentation simple mais efficace, permettant de retrouver les informations facilement et de comprendre votre parcours en un coup d’œil.

Démarquez-vous des autres candidatures dès cette étape !

Capucine de Caslou

Author Capucine de Caslou

More posts by Capucine de Caslou

Laisser un commentaire